Année record en 2015 : 1.2 milliard de touristes internationaux ont visité la planète. 

Les arrivées de touristes internationaux ont augmenté de 4 % en 2015 pour atteindre un total de 1 milliard 181 millions d’arrivées, soit 50 millions de touristes en plus par rapport à 2014.

2015 est la sixième année consécutive de croissance supérieure à la moyenne : les arrivées internationales ont augmenté tous les ans de 4 %, ou plus, depuis 2010, année qui a suivi la crise. La croissance dans les destinations d’économies avancées (+5 %) a dépassé celle des destinations d’économies émergentes (+4 %), tirée par les résultats solides de l’Europe (+5 %).

Au niveau des régions, l’Europe, les Amériques et l’Asie-Pacifique ont toutes enregistré des taux de croissance d’environ 5 % en 2015. Les arrivées au Moyen-Orient ont été en hausse de 3 %. Quant à l’Afrique, les données limitées transmises suggèrent une baisse estimée à 3 %, due à la faible fréquentation en Afrique du Nord, laquelle représente plus du tiers des arrivées de la région.

Résultats régionaux 2015

L’Europe (+5 %) Les arrivées se sont élevées à 609 millions, soit 29 millions de plus qu’en 2014. L’Europe centrale et orientale (+6 %) a rebondi après la baisse des arrivées enregistrée l’année précédente. L’Europe du Nord (+6 %), l’Europe méditerranéenne et méridionale (+5 %) et l’Europe de l’Ouest (+4 %) ont également affiché une bonne performance.

L’Asie-Pacifique (+5 %) a bénéficié d’une augmentation de 13 millions d’arrivées de touristes internationaux atteignant les 277 millions. L’Océanie (+7 %) et l’Asie du Sud -Est (+5 %) ont obtenu les meilleurs scores, l’Asie du Sud et l’Asie du Nord-Est enregistrant pour leur part une croissance de 4 %.

Les Amériques (+5 %) les visiteurs ont augmenté de 9 millions, passant à 191 millions et venant consolider la performance robuste (+8 %) de 2014. L’appréciation du dollar des États -Unis a favorisé les voyages à l’étranger depuis les États -Unis d’Amérique, ce qui a profité aux Caraïbes et à l’Amérique centrale qui ont affiché toutes deux 7% de croissance. Les résultats en Amérique du Sud (+5 %) et en Amérique du Nord (+4 %) ont été proches de la moyenne.

Les arrivées de touristes internationaux au Moyen-Orient ont augmenté dans des proportions estimées à 3 %, pour atteindre un total de 54 millions, consolidant la reprise amorcée en 2014.

AnchorLes données limitées transmises pour l’Afrique indiquent une baisse de 3 % des arrivées internationales a un total de 53 millions. Les arrivées ont été en repli de 8 % en Afrique du Nord et de 1 % en Afrique subsaharienne, même si, dans le cas de cette dernière, la croissance est redevenue positive au d euxième semestre.

(Les résultats pour l’Afrique comme pour le Moyen-Orient sont sujets à caution, compte tenu du peu de données disponibles.)

La Chine, les États-Unis d’Amérique et le Royaume -Uni enregistrent la plus forte croissance des voyages à l’étranger en 2015

Parmi les principaux marchés émetteurs au monde se trouve la Chine, laquelle affiche tous les ans, depuis 2004, une croissance à deux chiffres des dépenses et reste en tête du classement mondial en ce qui concerne les voyages à l’étranger, au profit de destinations asiatiques comme le Japon et la Thaïlande, mais aussi des États -Unis d’Amérique et de différentes destinations européennes.

À l’inverse, il a été constaté une baisse considérable des dépenses de la Fédération de Russie et du Brésil.

Du côté des marchés émetteurs traditionnels d’économies avancées, les dépenses des États -Unis d’Amérique (+9%), deuxième plus gros marché émetteur au monde, et du Royaume -Uni (+6 %) ont été stimulées par une devise forte et un rebond de l’économie. Les dépenses de l’Allemagne, de l’Italie et de l’Australie ont augmenté dans des proportions moins importantes (toutes affichant +2 % de croissance) tandis que l’on observait une demande relativement faible du Canada et de la France.